Développement de technologies au service de la résilience humaine

Faisant suite à un échange sur le forum concernant l'application du mode de fonctionnement de Fédération à la protection de l'environnement, l'une des points clés de synergie qui est ressorti entre le développement de technologies spatiales et celui de l'adaptation de l'humanité au changement climatique est celui de la résilience humaine.

 

A titre d’exemple, le recyclage de l’eau et plus généralement tout ce qui va se rapprocher des technologies ECLSS (Environmental Control and Life Support System), l’énergie décarbonée (comment maximiser les rendements du solaire ? les technologies de stockage d’énergie ?)…

Terraformation-mars-habitable-nasa-750x410.jpg

Tiré des échanges sur le forum

Un lien très concret entre les projets Open Space Makers et une application terrestre se trouve dans le projet Marsproof : celui de la capture de carbone. En effet, deux des briques du projet, le décomposeur de CO2 1 et le méthanateur, visent à utiliser le dioxyde de carbone de l’atmosphère martienne pour le convertir en ressources utiles à une base habitée sur Mars.

Ces deux procédés ne sont probablement pas les plus efficaces pour réaliser la capture et la réutilisation du CO2 ici sur Terre, et il y a certainement une étude plus avancée à réaliser. Mais on peut imaginer aussi derrière que les travaux pour la capture du CO2 en open source puissent ensuite alimenter un projet de terraformation pour Mars… et surtout pour Vénus.

 

Si nous arrivons d’un côté à développer des projets permettant la survie sur une planète où la vie est actuellement impossible, ces technologies devraient pouvoir être utiles également sur Terre, où les conditions de vie vont probablement devenir plus complexes à gérer dans un avenir relativement proche.

haut