Apprendre

Qu'est-ce qu'un matériel open source ?

C'est un matériel dont la conception est documentée et publiée :

  • liste détaillée des composants ("bill of materials")
  • documents de conceptions (fichiers CAO, schémas électronique, photos, plans...)
  • manuel d'assemblage
  • manuel d'utilisation

Une fois que ces quatre éléments sont publiés (librement disponibles), le matériel peut être appelé open source. La documentation est donc au coeur des projets qui sont menés dans le cadre de Fédération.

 

 

Par où commencer ?

Il existe de multiples façon de se lancer dans la conception et la fabrication de matériel spatial open source. Voici quelques points d'entrée possibles.

Parcourir les projets Fédération existants

L'un des meilleurs moyens d'apprendre, c'est de faire ! Consultez la liste des projets en cours, regardez les différentes tâches en cours, sélectionnez-en une qui vous intéresse, et lancez-vous. Les membres de l'équipe projet pourront vous aider sur les prochaines étapes pour apprendre ce dont vous aurez besoin pour mener à bien cette première tâche, et bien d'autres à suivre.

Utiliser les ressources disponibles en ligne

En attendant une bibliothèque de liens plus complète, voici notamment quelques liens intéressants pour approcher les projets de fabrication de matériel spatial :

 

  • NASA CubeSat 101 : une introduction pour débutants aux concepts de base et aux processus pour développer un cubesat.

 

  • Guide Normatif Simplifié (GNS) du CNES : un guide pragmatique pour conduire et documenter au quotidien les activités de management, d’ingénierie et d’assurance produit sur des produits spatiaux.

 

Commencer par fabriquer un matériel spatial open source déjà existant

Par exemple, pourquoi ne pas commencer par une station de réception sol SatNOGS ? Non seulement vous découvrirez les bases de l'électronique et de la radio, mais en plus vous contribuerez à agrandir un réseau mondial d'antennes de réception de signaux de satellites en orbite.

 

Si c'est l'observation qui vous motive, vous pourriez vouloir commencer par un Ultrascope : un télescope robotique contrôlé par un smartphone.

 

Demander à avoir un "parrain" au sein des membres actifs Open Space Makers

Parce qu'on a parfois besoin d'être guidé, vous pouvez vous manifester sur le forum dédié aux parrainages pour qu'un membre actif de l'association Open Space Makers devienne votre parrain, personne de référence pour vous aider à faire vos premiers pas dans le cadre de Fédération.

 

Cours en ligne créés pour Fédération

Ce n'est pas encore disponible, mais c'est en cours d'élaboration !

Introduction à la gestion de projet, les outils nécessaires pour fabriquer du matériel spatial dans son fablab...

 

 

Une question de langue

Beaucoup de ressources disponibles en ligne le sont aujourd'hui en anglais, et c'est la langue qui permet la plus large diffusion possible du contenu produit. Cela peut rendre difficile l'implication quand on ne maîtrise pas cette langue. C'est dans l'esprit d'inclusion de tous que nous poussons, au travers de Fédération, à la création de ressources en français.

Les créateurs de projet ont néanmoins la possibilité de publier leur projet en langue anglaise. Mais notre recommandation est de le faire à la fois en langue française et en langue anglaise, de manière à favoriser une large diffusion et une meilleure inclusion.

 

Quels outils logiciels utiliser ?


Au-delà d'offrir la possibilité de créer une page dédiée à votre projet sur la plateforme Fédération et de disposer d’un forum dédié pour les échanges en équipe projet, de nombreux outils peuvent être utilisés pour contribuer au développement collaboratif de vos matériels spatiaux open source. En voici quelques exemples :

Outils de collaboration et gestion de projet

  • Slack, un outil qui combine des éléments de chat et de forum, très utilisé par les équipes projets de développement logiciel notamment. Nous envisageons d’intégrer dans la plateforme Fédération un outil de chat open source équivalent comme RocketChat lors une prochaine itération.
  • Trello, un outil de gestion de projet en ligne, et inspiré par la méthode Kanban de Toyota. Il est basé sur une organisation des projets en planches listant des cartes, chacune représentant des tâches. Nous envisageons d’intégrer un équivalent open source comme WeKan dans une prochaine itération de la plateforme.
  • Asana, est une application de gestion de projet en ligne conçue pour permettre le travail d'équipe sans email. Elle intègre certaines fonctions communes avec Trello.

Outils de conception assistée par ordinateur (CAO)

 

  • FreeCAD, un logiciel libre de modélisation 3D pour la CAO, IAO, PLM, orientée vers le génie mécanique et le design de produits.
  • OnShape, un outil de modélisation 3D accessible en ligne, et qui ne demande pas de ressources locales, l’utilisation se faisant entièrement au travers d’un navigateur web. Il offre la possibilité de l’utiliser sans frais dans le cadre académique.
  • Fusion 360 est lui aussi accessible en ligne et favorise le travail en équipe projet, mais il nécessite l’installation d’un client lourd. Edité par Autodesk, l’une des entreprises leaders des outils de CAO, il propose aussi la gratuité de l’utilisation dans un cadre non commercial.

Outils de conception de PCB

 

  • KiCad, une suite logicielle libre de conception pour l'électronique pour le dessin de schémas électroniques et la conception de circuits imprimés. C’est l’outil le plus largement utilisé par la communauté des makers.
  • Fritzing est aussi un logiciel libre de conception de circuit imprimé qui permet de concevoir de façon entièrement graphique le circuit et d'en imprimer le typon.

Outils libres divers

Un grand nombre d’outils propriétaires que nous utilisons au quotidien ont une alternative libre. Si vous êtes curieux de trouver ces alternatives, vous pouvez commencer par consulter le site Dégooglisons Internet maintenu par Framasoft.

 

Comment rejoindre un tiers lieu ?


Les tiers lieux de fabrication collaborative (fablabs, hackerspaces, makerspaces) sont des espaces privilégiés pour apprendre de nouvelles compétences, et obtenir de l’aide et des conseils pour mener à bien un projet de matériel spatial.
L’idéal est d’en rejoindre un qui se trouve proche de chez soi, la proximité et la facilité d’accès étant souvent des facteurs déterminants qui font qu’on y aille régulièrement ou non. Et plus on y va régulièrement, plus on apprend et plus on avance sur ses projets !

Plusieurs pistes pour trouver un tiers lieu proche de chez soi :

Il n’y a pas forcément dans ces tiers lieux d’équipe menant de projet spatial dans le cadre de Fédération à ce jour, mais il ne tient qu’à vous d’en lancer ! En vous mettant par exemple en lien avec des équipes agissant dans d’autres tiers lieux.

Vous trouverez aussi sur notre page dédiée une liste des tiers lieux dans lesquels des projets identifiés sont déjà menés dans le cadre de Fédération.

Il n’y a pas de procédure standard pour devenir membre d’un tiers-lieu, mais la plupart du temps il vous suffit de les contacter via leur site, une date de visite vous sera proposée, et sur place vous serez ensuite guidé pour les prochaines étapes, si la visite vous a mis des étoiles dans les yeux !