Capture de CO2

Le projet MarsProof est le premier projet Fédération à avoir explicitement fait le lien entre son action "spatiale" et une application terrestre possible, celle de la capture de carbone. 

Parallèle écologique Terrestre

Un lien très concret se trouve entre le projet MarsProof et une application terrestre dans le cadre de la protection de l’environnement. En effet, avec MarsProof nous visons, par exemple, à utiliser le dioxyde de carbone (CO2) de l’atmosphère martienne pour le convertir en ressources utiles à une base habitée sur Mars (par exemple en méthane). Or, sur Terre les technologies du captage et du stockage du dioxyde de carbone sont étudiées avec beaucoup d’attention car elles représentent un potentiel de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Ainsi, le lien avec notre projet est particulièrement intéressant car si nous arrivons d’un côté à développer des projets permettant la survie sur une planète où la vie est actuellement impossible, ces technologies devraient pouvoir être utiles également sur Terre, où les conditions de vie vont probablement devenir plus complexes à gérer dans un avenir relativement proche.

 

Autres liens envisagés

Vénus vient à l'esprit quand on pense atmosphère surchargée en CO2 et conséquences extrêmes de l'effet de serre. C'est un cadre idéal pour penser des projets de réutilisation du CO2 atmosphérique !

Le groupe thématique Exploration de Vénus est l'endroit idéal pour mener les discussions sur le sujet.

haut