Archives

Solutions techniques considérées finalement abandonnées.

 

Voile Rogallo

Nous avions initialement prévu de coupler le système de guidage à une voile de type Rogallo. Après plusieurs essais empiriques, nous avions décidé de suivre le design de développée par Laboratori d’envol, qui a été testée avec succès. L'objectif dans le cadre de la fusex Bételgeuse était une vitesse de descente de l’ordre de 10m/s.

Pourquoi la voile Rogallo ? A cause d’un bon équilibre entre manoeuvrabilité, facilité de déploiement (type de voile utilisé comme parachute de secours pour le parapente), et finesse. Notre objectif à terme est de développer un système de récupération fiable, qui permette un retour contrôlé des composants d’un lanceur à un point précis, tout en parcourant la plus longue distance possible.

D’après , ce design de parachute permet d’effectuer des virages de 25° par seconde. Cela implique un tour complet en un peu moins de 15 secondes. Avec une vitesse de descente verticale de 10m/s et une finesse maximum de 2,5 (celle nominale de la voile), la descente sur cible en spirale se fera dans un cylindre de diamètre d : d = 10 x 2,5 x 360/25 x PI = 114,6

Dispersion rectiligne maxi si système de contrôle ne fonctionne pas :

  • finesse : 2,4 (il descend de 1m quand il avance de 2,4m)
  • apogée à 1000m (apogée selon StabTraj en prenant un poids minimum de 8,5Kg, nous estimons en réalité que le poids final de la fusex sera de l’ordre de 10Kg, soit une apogée à moins de 1000m)
  • distance maximale parcourue : 1000 x 2,4 = 2400m (hors effet du vent)

 

détaille les premiers tests réalisés sur ce type de voile.

haut